Cafés célèbres

Cafés célèbres

 

 

Les premiers cafés européens sont ouverts par des Orientaux, comme celui ouvert à Oxford, en Angleterre en 1650 par Jacob, un juif hollandais. En Europe continentale, le Hoppe, qui existe encore, est créé à Amsterdam. En France, en 1669, un arménien, Pascal Haroukian, connu sous le nom de Pascal, ouvre à Marseille un café où l'on vend aujourd'hui des breuvages à base de mélanges. Trois ans plus tard, en 1762 il transforme en " boutique à caoua (à 6 deniers la tasse), l'une des 140 échoppes de la foire Saint Germain. En 1673, c'est au tour de l'Allemagne grâce à un Hollandais, Jan Danz qui ouvre une boutique à Brême, tandis que les Italiens attendent 1683 pour se rendre dans celui aménagé sous les arcades des Procuraties de Venise. C'est encore un arménien, Johannes Diodato qui inaugure le premier café de Vienne en 1685.

 

En 1685, un certain Edward Lloyd ouvre un débit de café sur Tower Street à Londres. Son fils transfère l'établissement au 16 Lombard Street, tout près du Stock Exchange, le centre du commerce maritime anglais. Très vite, armateurs, marins, boursiers, avocats, assureurs deviennent des fidèles de ce nouveau café. C'est le début de l'aventure de la Lloyd's. Aujourd'hui, le café a disparu, mais la Lloyd's est devenue la plus grande compagnie d'assurance et de réassurance du monde.

 

En France, parmi les cafés célèbres on peut citer le Procope et le Café de Foy où Camille Desmoulins pousse le peuple en colère à prendre les armes, discours qui déclenchera la Révolution française. Sous les arcades du Palais Royal, d'autres grands café ont ouvert comme le Café de la Rotonde, le Café de Chartres (futur Grand Véfour) fréquenté par Murat et Lamartine, ou le Régence (créé en 1688), où le jeune Bonaparte dispute de fameuses parties d'échecs, bien longtemps avant que Lénine n'y rencontre Karl Marx. Paris compte 33 cafés au début du 18e siècle (3 000 en 1850, 15 000 de nos jours). Une mode qui fait dire à l'abbé Galiani que " Paris est le café de l'Europe ".

 

A Venise, Le Florian (1720) accueille Casanova, Goethe et plus tard, Musset, Dickens ou Proust, tandis que le Quadri , en face, ouvre ses portess à Lord Byron, Wagner, Cocteau et Dali. A Rome, le Greco (créé en 1760) accueille Chateaubriand, Mendelsshon, Listz et Stendhal.

 

Aux Etats-Unis, la City Tavern (actuellement la Fraunces Tavern) située dans la New Amsterdam, la future Manhattan, ouvre en 1643. La même année, dans le même quartier est crée la Burn's Coffehouse, futur siège de l'association Liberty Boys à l'origine de l'indépendance des Etats-Unis.

 

Au début du 20e siècle, en France, ce sont les cafés de Montparnasse accueillent artistes et intellectuels : Apollinaire, Breton, Hemingway, Picasso ou Modigliani se retrouvent aau Dôme ou à La Coupole. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Juliette Greco et Boris Vian se voient au Café de Flore, Jean-Paul Sartre aux Deux-Magots.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site